02 mars 2006

Unto this last - Reflexion sur l'économie

Extrait du commentaire de Ghandi sur "Unto This Last" de John Ruskin

[...]
Parmi les désillusions qui ont affligé l'humanité à différentes périodes, la plus grande peut-être et certainement la moins honorable est l'économie moderne basée sur l'idée qu'un moyen d'action avantageux peut être déterminé en dehors de l'influence d'un caractère social.
[...]
Vous payez à salaire égal, sans humeur, les bons et les mauvais prêtres, travaillant sur votre âme, les bons et les mauvais médecins, travaillant sur votre corps ; bien mieux, vous pouvez payer à salaire égal, sans humeur, les bons et les mauvais ouvriers travaillant pour votre maison.

"Oui, mais je choisis mon médecin suivant ce que je pense de la qualité de son travail." De toutes façons, vous choisissez votre maçon. Le propre du bon ouvrier est d'être choisi. Le bon système respectant tout travail est celui où, ce travail étant payé à un salaire fixe, le bon ouvrier sera employé et le mauvais sera sans travail. Le mauvais système est celui où le mauvais ouvrier a la possibilité d'offrir son travail à moitié prix, et donc prend la place du bon ouvrier ou le force à travailler pour un salaire insuffisant.
[...]
Cinq grandes professions intellectuelles existent dans toutes les nations civilisées :

La profession du Soldat est de défendre la nation.
Celle du Prêtre est de l'instruire.
Celle du Médecin est de la garder en bonne santé.
Celle du Juge est d'y rendre la justice.
Celle du Commerçant est de la pourvoir.

Le devoir de tous ces hommes est à l'occasion de mourir pour elle. Car l'homme qui ne sait pas réellement quand mourir ne sait pas comment vivre.

Observez que la fonction du commerçant est de pourvoir la nation. Ce n'est pas plus sa fonction d'obtenir un profit pour lui-même que celle du prêtre d'obtenir son salaire. Ce salaire est un accessoire nécessaire, mais non le but de sa vie s'il est un vrai prêtre, pas plus que les honoraires sont le but de la vie d'un vrai médecin. Le profit n'est pas non plus le but de la vie d'un véritable commerçant. Pour tous les trois, si ce sont des hommes de vérité, leur travail doit être fait quel que soit leur profit - même pour rien, ou pour le contraire d'un profit.
[...]

Unto This Last, Paraphrase de Ruskin par Ghandi

Posté par dav7862 à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Unto this last - Reflexion sur l'économie

Nouveau commentaire